waqf france

L'argent des pauvres France

Détournement d'aumône déstiné aux indigents avec le mot "PERENNE" l'argent des misérables

argent des pauvres

Il y a deux catégories de misérables; les pauvres, vrais indigents que le sort à jetter dans le dénuement. Les autres misérables, tapis dans l'ombre en convoitant l'argent des déshérités (tama3a). Ceux qui vivent dans l'aisance grace aux malheurs des premiers, les hommes d'affaires, les golden boy à la bourse de la pauvreté en islam. Ceux qui y travaillent dans le business de l'argent de la charité islamique pour s'assurer des revenus confortables, et par ricochet, spolient les indigents en détournant leurs dûs.

C'est l'orientation du but de l'aumône qui en est détournée et, par extension l'argent en lui même. Les drains modernes des aumônes ne peuvent êtres que l'oeuvre des chayatines hommes. Ces dérniers n'ont pas besoin des conseils d'Iblis pour drainer l'argent déstiné aux deshérités, ils s'en sortent à merveille et seuls. C'est les cas des détournements les plus néfastes dans nos sociétés modernes.

Les voyous en col blanc au détournement de la charité avec le mot "PERENNE" l'argent des pauvres

A la limitte c'est criminel et on mesure nos mots. Il arrive que les golden boys de la charité donnent la mort sans intention de la donner, par ce qu'ils ne mesurent pas les conséquences de leurs actes. 

Qui sont ces "musulmans" censés donner l'exemple, possedant le gît et le couvert. Pourvus d'une bonne santé tout en ayant largement de quoi vivre demandent l'aumône et ambitionnent le pain des désherités. Tout cela, en dépit des hadiths ci dessus

Le comble du désespoir, ce sont des notables autoproclamés religieux censés soulager la misère humaine qui se trouvent êtres spécialistes en mendicité professionnelle dans la religion. Pourtant ils ont tous de quoi vivre aisément, maison payée avec l'argent de la charité, et appartements en locations. Ils sont aujourd'hui près, ou à la retraite, mais continuent de s'accrocher aux mimbars des mosquées comme des vautours affamés. Comme un malheur n'arrive jamais seul, ils ont faient des émules parmis certains jeunes qui suivent leurs pas.

Entre temps, combien de sans abris meurent de froid lors d'hivers rigoureux, combien de personnes fragiles se retrouvent à la rue. Des gens faute de pouvoir payer un loyer, et à qui il aurait fallu donner le coup de main, juste au moment opportun ne trouvent rien. Faute d'une main secourable, beaucoup de gens basculent dans une précarité irreversible. Pourtant les musulmans sont généreux, mais préferent donner l'aubôle aux religieux ou à des fausses oeuvres de charité tel notre Al wakf.

Après avoir fait des associations musulmannes de mosquées des boites à dons, les traders de la charité de l'islam moderne s'en prennent aux pauvres en leur otant le pain de la bouche ! Ils disent s'inspirer du prophète (sws) mais détournent ses enseignements, ils se réfèrent au coran en détournant le sens des versets coraniques au nom de leur Saint Mammon.

Tout cela en dépit des mises en garde coranique -: La génisse (2/41) Et croyez à ce que J'ai fait descendre, en confirmation de ce qui était déjà avec vous; et ne soyez pas les premiers à le rejeter. Et n'échangez pas Mes révélations contre un vil prix. Et c'est Moi que vous devez craindre-- 

La génisse (2/42) Et ne mêlez pas le faux à la vérité. Ne cachez pas sciemment la vérité

Et la vérité c'est de donner les aumônes diréctement aux indigents, jamais vous ne trouverez dans les hadiths, et encore moins dans le coran qu'il existe des procurations pour la charité. Jamais de jamais un mendiant ne mendiera pour un autre mendiant. A moins que l'autre mendiant soit un proxenète d'un genre nouveau.

Nous nous permettons de définir religieusement, ce qu'est la charité.

Une véritable aumône est quelque chose qui prive le donateur de ce qu'il donne, c'est l'évidence même. Pour résumer, une sadaka faite à un pauvre ne peut provenir que d'une partie des biens appartenant au bienfaiteur. Mais demander la charité pour la redistribuer n'est pas un bien appartenant à celui qui redistribue. S'il redistribut !?


Prenons un exemple concret pour illustrer nos propos sur la la charité tel que Dieu le veut. 
Exemple : Le donateur dispose de 100 € dans sa poche, il dépense en charité 20 € qu'il donne à l'indigent. Soustraction faite, il lui reste 80 € dans sa poche, donc il lui manque 20 €, c'est ce que l'on appel "sdaqa" dans le coran. Car le bienfaiteur vient de soustraire 20 € de ses biens propres, le fruit de son travail. En fait la somme donnée importe peut, c'est la soustraction de ses biens propre qui importe.

Alors comment fonctionne les organismes dit de "bienfaisance" du wakf et de la zakat dans les associations de mosquées? A supposé qu'ils soient mandater par une autorité. 

L'autre exemple : L'organisme dispose de 100 € déstiné aux indigents, il dépense 20 € comme dans l'exemple précédent.
Le même calcul, il lui reste donc 80 €
Il vient donc de voler 80 € à l'indigent, (très souvent c'est la totalité des 100 €)
Depuis le départ; 100 € était déstiné aux pauvres
L'organisme ne fait pas partie de "ceux qui y travaillent" du coran (ils convoitent l'assiete du pauvre) 

En lieu et place de l'argent, les organismes qui récoltent et distribuent la charité en nature

Les seuls véritables organismes de charité que l'on connait en France sont les (réstaurants du coeur) et les associations Abbé Pière, par ce qu'ils pérçoivent et redistribuent la charité en nature. Mais que pensez d'un organisme comme le notre qui vient dire au gens, on vous demande l'aumône perenne (sadaqa jariya) pour construire de l'immobilier? Ensuite en faire des bénéfices avec les locations d'appartements, et redistribuer ces mêmes bénéfices aux "oeuvres musulmans". Et qu'entend on par "oeuvres musulmanes"? Tous simplement d'autres associations que nous jugerons utiles, à la têtes des quelles il y aura nos enfants, nos copins.

En d'autres termes, nous sommes entrain de dire aux gens, laissez tomber ces clochards qui meurent de froid, laissez ces gens qui sont dans un besoin immediat. Ignorez cette femme qui à besoin de payer sa facture d'électricité ou son loyer, elle trouvera bien. Aidez nous par ce que nous somme musulmans comme vous, mais si ca trouve nous sommes plus riche que vous. La preuve est devant vos yeux, nous avons un site internet qui coute de l'argent, nous avons une conexion adsl accompagné de plus de 500 chaines de télévision. Certes, il faut aider les musulmans dans les besoins primaires, ceux qui sont dans l'urgence, mais pas nous.

Soyez généreux avec tous les déshérités et sans distinction de race ou de religion, avec vos voisins et au sein de vos quartiers. Il n'y a pas des gens dans le besoin dans votre commune? Mais si vous insistez, envoyez nous votre argent, ca ne se refuse pas.

On ne fait pas la charité en demandant l'argent des autres, en s'érigeant en "ceux qui y travaillent". Il n'a jamais été question que ceux qui y travaillent demandent l'aumône surerogatoire. Ils ne peuvent que demander l'aumône obligatoire et même exiger; la zakat, à condition qu'ils soient mandater par une autorité dûment établie (l'executif). Les gens qui disent faire comme le prophète (sws) est un argument fallacieux. Le cas du prophète (sws) est different de celui des autres hommes, c'est Dieu lui même qui fit de lui une autorité (droit divin) à l'instar des autres méssagers avant lui. On ne peut donc se prévaloir d'un héritage tel que l'autorité du prophète (sws), l'executif s'appuie toujours sur la force de la loi, sinon c'est l'anarchie.

Coran

Tout ce qu'on peut lire et entendre au sujet des charités éternelles est galvaudé. C'est déshonorer les enseignements du prophète (sws) et est une offense aux saintes écritures, car dévier à des besoins bassement matériel. Allah yestar ! 


La génisse (2/215) "Ils t'interrogent: «Qu'est-ce qu'on doit dépenser?» Dis: «Ce que vous dépensez de bien devrait être pour les père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres et les voyageurs indigents. Et tout ce que vous faites de bien, vraiment Allah le sait»"

La génisse (2/9) "Ils cherchent à tromper Allah et les croyants; mais ils ne trompent qu'eux-mêmes, et ils ne s'en rendent pas compte"

An-Nisaa - (4/142) "Les hypocrites cherchent à tromper Allah, mais Allah retourne leur tromperie (contre eux-mêmes). Et lorsqu'ils se lèvent pour la Salât, ils se lèvent avec paresse et par ostentation envers les gens. A peine invoquent-ils Allah"

La genisse 2/188 "Et ne dévorez pas mutuellement et illicitement vos biens; et ne vous en servez pas pour corrompre des juges pour vous permettre de dévorer une partie des biens des gens, injustement et sciemment."

 La table servie 5/42 "Ils sont attentifs au mensonge et voraces de gains illicites." 

Bref, nous mentons pour vivre.

Luc 12
24 Considérez les corbeaux : ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n'ont ni cellier ni grenier; et Dieu les nourrit. Combien ne valez-vous pas plus que les oiseaux !

Timothée 2 ch 3
1 Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. 2 Car les hommes seront égoïstes, amis de l'argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, 3 insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, 4 traîtres, emportés, enflés d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, 5 ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Eloigne-toi de ces hommes-là.

B.Mohamed - France  - Bordeaux le : 01/10/2016