waqf france

Waq waq

L'arbre waqwaq islamique de légende ou de génialogie tree

Beaucoup d'histoires de légende font référence à cet arbre mythique, né probablement en Inde ou dans la Perse antique vers le 11ème ou 12ème siècle dans la religion musulmane. 

L'arbre waq waq est probablement une idée indou transposée en arbre génialogique dans l'islam. Dans certaines tapisseries anciennes les motifs du waq waq tree représentent un sphinx ailé à deux corps monocéphalique, une harpe, une tête de dragon à cornes, un lion ailé, un buste humain ailé et une tête de chien avec un collier perlé. Prenant le nom de l'arbre légendaire qui grandit dans l'enfer et a des têtes humaines comme des fruits, selon la mythogie islamique,

Iconographi d'origine turque, représentant des rouleaux animés entre le 5ème au 6ème siècle est l'une des premières représentations connues de ce motif dans l'art islamique.

 

Tree waq waq est un arbre mythique venu d'orient, Perse ou Inde son orgine se perd dans le temps. Des dessins montrant des têtes d'hommes et de femmes transformés en fruit accrochés aux branches de l'arbre. Dans certains déssins il se trouve une combinaison d'animaux exotique comme le perroquet (signe de luxure en orient) ou le chien avec un collier en perles précieuses (signe de possession d'un bien précieux). 

Avec l'association royale des lions, l'iconographie princière évoquée par les sphinx et les harpies couronnés et la figure humaine couronnée, les connotations eschatologiques des harpies (comme l'âme oiseau de la croyance funéraire chamanique asiatique centrale) correspondent à la fois à l'histoire d'Iskandar - Un personnage royal dont la fin est prédite par l'arbre parlant - et avec le waqwaq tree, une histoire dans une île exotique. Le caractère protecteur du dragon, des sphinx etc. ajoute une valeur apotropaïque à cette représentation. Les animaux et les figures fantastiques représentées dans les bandes latérales mettent davantage l'accent sur toutes ces connotations.


 Le Wak Wak tree fut aussi donner à un événement historique important. En 1656 après la mort du sultan Mourad IV. Dans une tentative de faire subir un soulèvement interne, de nombreux soldats janissaires ont été garrottés d'un érable puissant venant d'un arbre appelé "L'arbre Waq Waq". La raison pour laquelle ces gens furent accrochés à cet arbre a été nommé "Vaka-i vakvakiye" (l'incident de la peur).